Opérations d’influence et conflits armés

Module de rattachement : polémologie.

  • Cours de 14 heures dispensé en sept séances de deux heures.
  • Premier semestre universitaire.
  • Intervenant : François Chauvancy
  • Contact : fchauvancy@aol.com

Présentation du cours

Faire la guerre aujourd’hui fait moins appel aujourd’hui à la force militaire qu’au modelage de l’environnement informationnel et à celui de l’environnement humain.

En effet, faire comprendre les enjeux d’un engagement militaire avant, pendant et après devient en soi un objectif qui s’insère dans la stratégie générale du conflit. S’engager dans un conflit signifie qu’il soit à la fois légal et légitime dans le contexte international d’aujourd’hui.  Ensuite, en fonction de la durée du conflit et des acteurs divers, hors et sur le théâtre des opérations, la volonté de maintenir la pression militaire doit être confortée. Enfin, un conflit gagné militairement est de moins en moins un conflit gagné durablement et les buts immédiatement atteints par les opérations militaires sont l’objet de leur remise en cause la paix revenue. L’histoire même du conflit peut être questionnée et soumise au débat au niveau national ou international notamment par le doute croissant envers la parole des Etats ou de leurs représentants même élus.

Objectif du cours

Ce cours a pour objectif d’intégrer la problématique de l’expression de la juste puissance (smart power) dans le règlement d’un conflit. La réponse en est une approche au titre de la stratégie générale dans laquelle les différents instruments de puissance doivent se compléter pour produire les effets attendus pour atteindre le but recherché.

Dans ce contexte, les opérations d’influence prennent totalement leur place soit en appui des autres actions diplomatiques, économiques, culturelles, militaires ; soit au cœur même de la stratégie générale retenue.

L’idéologie et la propagande dans le monde aujourd’hui, l’émergence des puissances aux normes différentes de celles  que nous pratiquons et souhaitant affirmer cette puissance, une technologie mondialisée permettant de véhiculer sans frontières les idées contradictoires et pouvant contrarier une stratégie, le modelage sur un théâtre d’opération de l’environnement informationnel et de l’environnement humain devenant une préalable à tout succès militaire et donc politique ; tout ceci conduit à une approche pluridisciplinaire de l’élaboration d’une stratégie et à sa mise en application lors d’une campagne militaire.

Stratégie militaire, enseignements des conflits récents, construction du cadre juridique et de la légitimité d’une intervention militaire, principes de l’influence et application aux opérations conduiront les travaux de ce cours.

Programme des séances

  1. Idéologie, propagande et communication dans les conflits.
  2. Stratégie d’influence et approche globale.
  3. Les évolutions doctrinales des opérations d’influence dans les armées occidentales et dans l’OTAN.
  4. Les vecteurs militaires des opérations d’influence.
  5. Les opérations d’influence au Moyen-Orient : cas concret.
  6. Les opérations d’influence en Afghanistan : cas concret.
  7. Intégrer les opérations d’influence dans la stratégie militaire.

Travaux des étudiants

Chaque étudiant rédigera un dossier de vingt à trente pages sur un sujet choisi en accord avec l’enseignant. Le thème traité sera soutenu oralement et synthétiquement (10 minutes).

Bibliographie indicative