Le Master

Le Master 2 Géopolitique et sécurité internationale (GSI) est une formation universitaire supérieure, à caractère professionnalisant dans les métiers de la sécurité internationale. Il remplace depuis 2008, au sein de la Faculté des sciences sociales et économiques de l’Institut catholique de Paris, le Master 2 Sociologie des conflits armés. Le diplôme canonique s’inscrit dans la réforme LMD.

Les enseignements dispensés s’inscrivent dans une approche interdisciplinaire et poursuivent trois objectifs :

  • comprendre les mécanismes sociaux et politiques menant à la rébellion armée par application d’une approche méthodologique structurée faisant appel au droit, à l’économie, aux sciences politiques ;
  • définir clairement les formes de violences collectives utilisées (émeutes, terrorisme, guérilla, prédation criminelle…) par une approche sociologique des acteurs et des organisations. L’accent est mis ici sur l’étude de dynamique des formes de violence par application des outils produits par l’approche stratégique des opérations  ;
  • maîtriser les mécanismes de prévention, de transformation d’une confrontation armée en opposition non violente (stabilisation) et de consolidation (reconstruction post-conflictuelle), mis en œuvre par les institutions et acteurs internationaux publics ou non gouvernementaux. Les apports de la recherche sur la paix (Peace Research) et de la sociologie des organisations sont ici plus particulièrement sollicités.

Une formation pour qui ?

La formation est destinée, en priorité :

  • aux professionnels de la sécurité à l’international, institutionnels ou non gouvernementaux ;
  • aux étudiants de pays en proie à des conflits armés ou en situation de transition vers le post-conflit ;
  • aux cadres ou spécialistes confirmés de l’humanitaire et du développement, intervenant en environnement hostile ou crisogène.

Cette formation convient aussi à la préparation à l’épreuve de culture générale des concours administratifs (filières relations internationales) et aux jeunes chercheurs qui se destinent au doctorat. Accessoirement, les candidats à certaines fonctions très particulières peuvent aussi tirer bénéfice de ces enseignements : il s’agit des postes de terrain de « Political Officers » dans les organisations des Nations Unies, de l’Union européenne ou de l’Union africaines et des fonctions de conseiller politique en état-major français.

La carte ci-contre montre la répartition des aires géographiques de provenance des diplômés de la formation entre 2008 et 2014.

Origine des diplômés de la formation GSI 2008-2013

Les personnes salariées présentes entraient dans les professions suivantes :

  • prêtres et responsables religieux (théologiens) ;
  • journalistes ;
  • officiers subalterne et supérieur de l’armée de terre française ;
  • fonctionnaires civils français de catégorie A ;
  • chefs de projet et cadres d’organisations non gouvernementales;
  • cadres d’entreprises de sécurité ;
  • enseignants ;
  • institutionnels : représentants d’organisations internationales ; haut fonctionnaire étranger de rang ministériel.

 Cet ensemble offre une illustration des professions intéressées par la formation et donc des débouchés possibles.

›Consulter la page du Master sur le site de la FASSE.