Les publications

Dernières publications des enseignants

Jean-Jacques PATRY, Nicole VILBOUX, « Contre-insurrection et nouvelles doctrines militaires, l’adieu aux illusions ! », Notes et documents, n° 02/12,Fondation pour la recherche stratégique, janvier 2012, 11 p.

Alors que les forces armées occidentales sé désengagent progressivement d’Afghanistan, que reste t-il de ces dix ans d’engagements ? En terme de doctrine militaire, le retour à une vieille lune disparue avec les guerres de décolonisation et les conflits périphériques de la Guerre froide : la contre-insurrection. Réintroduite par les Américains en Irak, après la reprise de la province d’Al-Anbar, la contre-insurrection recentre les doctrines militaires sur la dimension clé de la population. La « conquête des coeurs et des esprits » réapparait à la lumière du manuel FM3-24 Counterinsurgency commun à l’U.S. Army et aux Marines. Par le biais de l’OTAN et de l’engagement de nombreux pays européens en Afghanistan, cette évolution a gagné les autres armées occidentales avec plus ou moins de bonheur. Cet article présente les conditions de renaissance et de diffusion de la contre-insurrection aux Etats-Unis d’abord, puis au Royaume Uni, en France, en Allemagne et au sein de l’OTAN. Il met en lumière les insuffisances de ces doctrines dans un environnement de « guerre irrégulière » qui n’a rien à voir avec les « guerres révolutionnaires » du temps jadis.

Téléchargez le document ici.

Sonia Le GOURRIELEC , Jean-Jacques PATRY, « Vers un nouveau modèle d’insurrection de déni de pouvoir central dans les sociétés segmentaires : le cas somalien », Sécurité Globale, n°13, Automne 2010, Editions Choiseul, Paris, pp. 125-138.

 

 

 

Philippe GROS, Nicole VILBOUX, Anne KOVACKS, Frédéric COSTE, avec la collaboration d’Amélie MALISSARD, « Du Network Centric à la stabilisation : émergence des « nouveaux » concepts et innovation militaire », Etude de l’IRSEM, n°6, Décembre 2010.

Téléchargeable au format PDF sur le site de l’IRSEM.

 

Dr. Sihem TLEMSANI, The Al Anbari Iraqi Tribes « Al Ashair »: Their Complex Political Practices, CreateSpace, May 24, 2011, 430 pages. 

Cet ouvrage est le fruit d’une exploration sociologique de la province d’Al-Anbar en Irak, des modes de fonctionnement sociétaux des tribus sunnites. Il décrit la fabrique du lien politique, mais aussi les mécanismes de rivalités et les modes de régulation des conflits, dans un pays au régime autoritaire, plongé dans la guerre civile après l’occupation américaine. L’auteur fut un observateur privilégié des événements sur place. Ce travail est la consécration de sa thèse en science politique, brillamment soutenue en 2010.