Inauguration du partenariat avec le CEIDES de Yaoundé

ceides_logo1Sous la direction de son concepteur, le Dr. Christian Edmond POUT, le Centre africain d’études internationales diplomatiques, économiques et stratégiques s’est développé en 2013. Le CEIDES représente une tentative innovante d’approche inter-domaines des questions de sécurité et de développement sur le continent africain. C’est au Cameroun, dont on connaît la longue expérience dans la formation des cadres de haut niveau civils et militaires pour la région avec l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) et l’Ecole Internationale Supérieure de Guerre (ESIG) que ce projet à été mené à bien.

Bridging the Gap as Pr. Alexander L. GEORGE used to say!

Dans un ouvrage très connu dans le monde anglophone (Bridging the Gap; Theory and Practice in Foreign Policy, USIP, 1993, 208 p.), le regretté Professeur Alexander L. GEORGE avait déploré l’absence totale de dialogue entre les praticiens des relations internationales et les représentants du monde académique. Christian POUT, diplomate de formation et universitaire s’est inspiré de cette approche pour rassembler des représentants de ces deux univers et les faire travailler ensemble sur le vaste champ de la sécurité humaine.

Le Centre est donc conçu comme un cénacle pour faire dialoguer diplomates, professeurs et chercheurs, hommes d’affaire, hauts fonctionnaires dont l’intérêt commun réside dans une approche combinée des différentes expériences pour articuler sécurité et développement économique. L’exploration des voies de la pacification des cœurs et des esprits est ici aussi importante que les questions d’échanges. C’est pourquoi, une partie des activités est réservée au développement des savoir-faire et des techniques de résolution de conflit, d’intervention civile de paix. Dernier point important, la stratégie conçue comme méthode rationnelle d’analyse des problèmes complexes, est utilisée pour guider les travaux des uns et des autres. L’activité de recherche du Centre est organisée autour de quatre pôles :

  • Le club de la sécurité humaine ;
  • Le club dialogue des cultures et des religions ;
  • Le club des ambassadeurs ;
  • Le club des entreprises, de la finance et des sociétés.

Chacun dispose d’objectifs et d’un plan thématique de recherche et organise études et tables-rondes accessibles sur le site Internet mentionné ci-après.

Croiser compétences techniques et savoirs culturels

Le Master GSI soutien cette initiative par des échanges réguliers avec le CEIDES. Les domaines de la résolution des conflits et de l’intervention civile de paix constitueront, à n’en pas douter, des thèmes à développer dans les mois à venir.

Ce partenariat permet ainsi à nos étudiants de se confronter pratiquement à la dimension culturelle des relations internationales, en complément indispensable de l’outillage méthodologique dispensé dans les ateliers du Master. Pour le CEIDES, la connaissance de ces outils et méthodes peut avoir un intérêt direct pour les programmes de recherche et de terrain. Une coopération gagnant-gagnant en quelque sorte !

Cliquer ici pour accéder au site du Centre africain d’études internationales diplomatiques, économiques et stratégiques.

Publicités
Cet article, publié dans Afrique, Vie du Master, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.