Les défis sécuritaires en Afrique sahélo-saharienne : LCL ISSA-GABRIEL de l’Ecole de guerre

Jean-Paul VALLIN et le LCL ISSA GABRIEL avec la promotion GSI 2013-2014

Le 8 janvier, à la suite de la conférence professionnelle de Monsieur Jean-Paul VALLIN, le lieutenant-colonel ISSA-GABRIEL des forces armées du Niger, actuellement stagiaire à l’Ecole de guerre, a prononcé une seconde conférence sur le thème : les défis sécuritaires en Afrique sahélo-saharienne.

Bienvenue au second Parrain de l’Ecole de guerre

Cet officier supérieur remplace, pour l’année 2013-2014, le Commandant de gendarmerie GUEYE qui avait assuré la première tache de parrainage des étudiants du master concernant les questions  africaines de sécurité. La nationalité et le parcours du lieutenant-colonel ne pouvaient mieux correspondre aux besoins de nos étudiants, compte tenu de l’acuité des problèmes qui se posent actuellement au Sahel. C’est donc avec grand intérêt qu’il a été reçu pour ce premier contact, au titre de la convention qui lie le Master à l’Ecole de guerre.

Des menaces régionales transverses et complexes !

Le conférencier a tout d’abord dressé un bilan des différents risques et menaces auxquels sont confrontés les Etats et les sociétés de la région. De ce point de vue, les groupes armés ne représentent qu’une partie des défis. Les questions environnementales, de développement économique et de santé publique doivent aussi être prises en compte.

A partir de cartes mises à jour récemment, l’intervenant s’est attaché à présenter les principales menaces opérant sur une vaste zone couvrant la Mauritanie, l’Algérie, la Libye, les territoires malien et du Niger, le Tchad et la République de Centrafrique. Le conférencier a ensuite orienté son propos sur les causes ayant amené aux développements de certains groupes armés et sur les combinaisons que ces derniers entretiennent, créant un continuum de menaces aux effets déstabilisant pour une partie des Etats et des populations de la région. En cette occasion, un point de situation a été fait sur les évolutions récentes intervenues à la suite de l’intervention française au Mali. La dernière partie de la conférence fut l’occasion de présenter le Niger, pays peu connu en France, et le rôle que celui-ci assure dans le dispositif collectif de lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme. Un débat s’est ensuite engagé avec la salle, à partir de l’expérience personnelle de l’intervenant.

Publicités
Cet article, publié dans Afrique, Conférences professionnelles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.