République de Côte d’Ivoire : les défis politiques de la réconciliation par le Dr. Konadje (conférence professionnelle)

Le 15 mai 2012, en conclusion du cycle pédagogique dédié à l’étude des questions de sécurité sur le Continent africain, Monsieur Jean-Jacques KONADJE, docteur en science politique et consultant en géopolitique et sécurité internationale*, est intervenu sur le thème de la réconciliation politique en République de Côte d’Ivoire.

D’emblée, il convient de noter que l’intervenant est ivoirien de nationalité. Son intervention, sur une période vécue sur le terrain, revêtait donc un double intérêt de témoignage et de réflexion.

La prestation du conférencier s’est articulée autour du rappel des événements qui ont eu lieu immédiatement après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de décembre 2010 et au cours de la crise institutionnelle suivante. Puis, il a poursuivi en dressant un tableau thématique des défis politiques que doit relever le Président A. OUATTARA.

Très clairement, le Docteur KONADJE a fait prendre conscience à l’auditoire de la sensibilité de la situation. En effet, comment arriver à relancer une économie source de revenus et donc de stabilité, tout en pacifiant les esprits et en oeuvrant pour une réconciliation nationale encore embryonnaire ? Les grands chantiers de l’actuelle Présidence ont été abordés pour en montrer les avancées, notamment dans le domaine de la restauration des infrastructures et la baisse de la tension sécuritaire. Toutefois, l’urgence dans des domaines aussi essentiels que le processus de démobilisation, désarmement et réinsertion pour près de 40000 personnels ; la question de la formation d’une nouvelle force de sécurité entre ex-bélligérants ; l’état de nécessité dans lequel se trouvent les institutions policières et pénitenciaires impliquent le choix de priorités qu’il est bien difficile de hiérarchiser. Au-delà, comme pour tous les gouvernements du Continent, se pose aussi la question de l’insertion d’une jeunesse nombreuse et à laquelle il faut trouver des débouchés.

En conclusion, l’intervenant a bien su faire percevoir à l’auditoire l’enjeu essentiel du processus de réforme du secteur de la sécurité, un chantier critique s’il en est, puisque son succès dépend de l’environnement politique actuel et qu’il conditionne directement l’avenir de la réconciliation nationale. Il a aussi permis de constater que ces problématiques complexes étaient parfaitement maîtrisées par ceux-là même qui en ont le plus besoin. A cet égard, cette prestation fût très instructive.

* Il est à noter que le conférencier est un contributeur régulier de publications comme la Revue défense nationale et sécurité collective ou des sites Diploweb ou Grotius.

Publicités
Cet article a été publié dans Afrique, Conférences professionnelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.