21 au 28 janvier 2012 – Casamance – Consolider la paix et reconstruire les communautés.

L’association Génération non-violente France et son alter-ego Génération non-violente Sénégal ont organisé à Ziguinchor (Sénégal) une semaine de formation au profit de jeunes universitaires et de professeurs de la région sur le thème de la consolidation de la paix. Les réunions se sont tenues dans les locaux de l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest – Unité Universitaire de Ziguinchor.

Le Master GSI a apporté son concours sous la forme de la préparation de quatre conférences qui ont servi à l’animation des débats :

  • Environnement international et guerres au XXIème siècle ;
  • Comprendre la dynamique du conflit armé : outils et instruments d’analyse ;
  • Qu’est-ce que la sécurité aujourd’hui ?
  • L’ONU et les opérations de consolidation de la paix : bilan et perspectives.

En cette occasion, une liaison par vidéoconférence a été testée pour permettre un échange entre Paris et Ziguinchor et a donné toute satisfaction. Chaque participant a pu poser des questions et échanger ses idées avec un degré de confort suffisant pour établir un dialogue fructueux.

Au moment où le Sénégal traverse une période difficile, en raison des élections présidentielles, l’organisation de cette formation dédiée aussi à l’apprentissage des techniques de la non-violence doit être saluée. En favorisant les échanges entre intellectuels et jeunes chercheurs de la région, sur des thèmes cruciaux, elle participe à la promotion de valeurs et de pratiques fondées sur le respect et l’écoute de l’autre. Certes, il y a beaucoup à faire, surtout dans un environnement casamançais, dont on connaît la sensibilité actuelle.

Cette première expérience a permis de comprendre que l’on pouvait agir positivement en créant des instruments de dialogue et d’apprentissage rapides, efficaces et peu coûteux. Une expérience à recommencer et peut-être même à développer. Un grand merci aux organisateurs des associations concernées et à l’UCAO-UUZ.

Publicités
Cet article, publié dans Afrique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 21 au 28 janvier 2012 – Casamance – Consolider la paix et reconstruire les communautés.

  1. Ping : Que sont-ils devenus ? Le Père Camille Joseph GOMIS à l’honneur | Géopolitique et Sécurité Internationale

Les commentaires sont fermés.